Une chienne à l’école

18493082_671414413067350_686606818_o

 

L’errance et le nomadisme professionnels sont des conséquences directes d’une compagne pour un individu instable et donc contrôlable. Cela ressemble à ce phénomène qu’on nomme «  Le gorille invisible », chez nous c’est plutôt la chienne invisible. Cet écart entre ce que nous disons (écrivons sur des rapports et les bilans) et le réel est peut-être la meilleure façon de décrire l’étendue du Mal qui règne entre-nous mais aussi en nos propres esprits (perception et interprétation combinées) 

Pourquoi nous aimons cette chienne ?

Parce qu’elle est le symbole même de l’absurdité du regard restreint et volontaire. Les concernés ignorent, les agressés n’y peuvent rien. Naturel ! Il faudrait peut-être en faire une mascotte pour notre équipe de football (qui n’existe que ponctuellement pendant des compétitions comme beaucoup d’autres choses d’ailleurs)

S’il y a amélioration commençons par faire des refuges pour la compétence et les initiatives les plus créatives (c’est-à-dire les plus folles aux yeux conformistes) et non pour des chiens errants venus d’une quelconque décharge…Mais attendez un instant ! C’est peut-être cela l’idée …La chienne ne vit que des décharges.

 

Encore une chose : l’errance est-elle le propre du chien ?

 

Hammar Salim